Châteaux et forts de Bretagne

Vue de Fougères depuis le château

Moyen-Age, l’âge d’or des châteaux bretons

Les châteaux de Bretagne fleurissent entre le 12ème et le 15ème siècle, ces châteaux construits par les ducs de Bretagne ont, pour majorité, vocation à défendre le duché contre la France. Ces forteresses forment une ceinture de protection autour de la Bretagne, des châteaux de Fougères ou Vitré à l’est en passant par les remparts de Dinan, Saint-Malo ou jusqu’à Vannes sur la côte. Le château de Fougères place stratégique, subit ainsi plusieurs assauts et sièges au cours du 15ème siècle, aujourd’hui encore le château, plus grande forteresse d’Europe, se dresse majestueusement en plein cœur de la ville de Fougères et dégage, de par sa hauteur et sa longueur, une sensation de puissance.

Autre avantage majeur de ces forteresses, elles permettent de protéger les habitations et les cultures, ainsi le Château de Suscinio, résidence des ducs de Bretagne, est le centre d’un domaine agricole placé stratégiquement à proximité de la côte et de forêts remplies de gibier.
Sur le Cap Fréhel, c’est le magnifique Fort la Latte qui surplombe la mer et nous propose une vue imprenable sur la Côte de granite rose.

Contrairement aux châteaux de la Loire, peu de nouveaux châteaux apparaissent durant la Renaissance en Bretagne. L’union de la Bretagne à la France entre 1480 et 1532 a en effet pour conséquence de rendre obsolète la plupart des châteaux bretons. A cette époque, les rois de France et les principaux seigneurs construisent des châteaux de plaisance et d’apparat, et notamment les châteaux de la Loire, qui n’ont pour la plupart aucune fonction défensive et sont seulement construits à la gloire du roi ou des seigneurs afin d’étaler leur puissance et leur raffinement.

Si vous souhaitez découvrir ces châteaux, profitez d’une semaine dans les marches de Bretagne.

La Renaissance avec Vauban

C’est sous Louis XIV que la Bretagne redevient une place fortifiée du royaume de France, afin de réaliser sa “ceinture de fer” censée protéger la France Vauban érige des fortifications tout au long des côtes bretonnes. De 1683 à 1699, Vauban construit des citadelles à Port-Louis et Belle-Île-en-mer, fortifie Brest, Morlaix, Saint-Malo ou encore Concarneau. A une époque où les attaques anglaises se font de plus en plus nombreuses, Saint-Malo subit pas moins de 3 offensives anglaises entre 1692 et 1695, la fortification de la Bretagne et de son littoral apparaît à nouveau comme une nécessité. Par chance les forts et citadelles construits par Vauban sont aujourd’hui encore en très bon état, permettant ainsi aux touristes du monde entier de découvrir le pur style Vauban des citadelles de Port-Louis ou de Belle-Île-en-mer ou encore des remparts et forts de Saint-Malo.

Vue sur le Grand Bé depuis les remparts de Saint-Malo

Ces châteaux et forteresses deviennent propriété de l’état à la Révolution française, beaucoup de modifications sont alors effectuées et certains châteaux tombent en décrépitude. Il faut attendre le milieu du 19ème siècle et la création des “monuments historiques” pour que les premières restaurations aient lieu. Le Château de Vitré est ainsi restauré à partir de 1875 par Darcy qui modifie cependant quelque peu son apparence et adapte le château à sa vision idéale du château breton, les restaurations apportent ainsi une touche de modernisme à certains lieux parfois à l’abandon.

Aujourd’hui tous ces châteaux et forts sont protégés et entretenus, de par leur statut de monuments historiques, offrant ainsi des balades légendaires aux visiteurs qui viennent les assaillir.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0 réponses

Laisser une réponse

Envie de rejoindre la discussion ?
N'hésitez pas à participer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *